Il était annoncé depuis plusieurs mois qu’ASICS voulait renforcer son image dans la gamme Trail et que les nouveaux produits logotés Fuji Trabuco étaient là pour répondre à ce besoin. Après le succès de la Fuji Trabuco Pro, modèle conçu pour affronter les pires terrains mais tout autant dynamique que léger, il fallait frapper un grand coup et c’est ce que ce nouveau modèle propose. Certains l’auront sûrement compris, ASICS a repris les caractéristiques de la Gel-Fuji Lyte sorties il y a quelques années et qui avait connu un gros succès pour l’améliorer et faire perdurer sa nouvelle marque.

J’ai pu tester ce modèle pendant le mois de décembre et c’est après une centaine de kilomètres entre chemins, sentiers plus ou moins techniques et portions de bitume que je vous livre mon avis sur ce nouveau modèle taillé pour la performance. Xavier Thévenard portait ce modèle sur son dernier UTMB et je comprends son choix. Ce modèle répondra à toutes vos attentes si vous désirez performer sur des parcours roulants et plus ou moins longs.

En trail, il existe à mes yeux 4 piliers pour choisir un modèle : légèreté, dynamisme, amorti et adhérence.

1. La légèreté

Tout d’abord parlons de la légèreté de ce nouveau modèle ASICS, on avoisine ici les 250g. Autrement dit, pour une chaussure compétitive je n’aurai pas grand chose à ajouter. Pourquoi n’est-elle pas plus légère ? Parce que pour performer il ne suffit pas d’avoir un modèle uniquement léger.

2. Le dynamisme

Bon nombre de coureurs recherchent désormais ce paramètre lors de l’achat de leurs souliers et à ce petit jeu là, ce modèle répond parfaitement aux attentes. Par dynamisme j’entends; d’être ultra tonique, c’est-à-dire souple et réactif et dans ce domaine ce modèle remporte la partie.
Mes différentes sorties en témoignent, que ce soit sur des chemins/sentiers, sur la route ou sur des terrains techniques (sec) ce modèle répond parfaitement à cette problématique.

3. L’amorti

C’est la plus grosse surprise que j’ai pu avoir avec ce modèle. Beaucoup de fabricants délaissent souvent ce paramètre quand ils diminuent la masse des matériaux utilisés à la création de leurs modèles mais dans ce cas précis ce point n’a pas été délaissé. Vous pourrez donc vous amuser sur des parcours plus ou moins longs sans problème, ou dans l’extrême même sur un UTMB comme l’a fait Xavier…

4. L’adhérence

On est ici sur un modèle composés de petits crampons réguliers de l’avant à l’arrière de la semelle. On est donc sur un modèle qui convient parfaitement pour les parcours plutôt secs roulants comme techniques. Par contre si vous êtes plutôt sur des profils cross longs et parcours compliqués comme la Sainté-Lyon ou l’Eco Trail (selon les années), je vous déconseille ce modèle.

5. Les petits plus ASICS

J’ai parlé de 4 piliers mais voici quelques petits éléments qui viendront compléter mon propos sur ce nouveau modèle by ASICS :
– Léger pare pierre à l’avant pour protéger un minimum nos petits orteils
– Un rangement pour lacets situé en haut de la languette (évidemment), toujours utile pour éviter de se prendre les lacets dans les branches par exemple
– Les coloris. C’est totalement subjectif mais j’adore les modèles proposé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *