C’est la seconde fois que j’ai l’occasion de Pacer quelqu’un sur ce genre de format. Après le 20km de Paris où Léo avait atteint son objectif de courir en moins de 1h30 (1:27:30 au final), cette course était l’occasion d’emmener Delphine dans son objectif sub 1h45.

Le contexte :

Je m’étais élancé sur le semi de Paris l’année précédente et en avais profité pour réaliser mon RP sur cette distance. Quelque peu déçu par le parcours, j’avais décidé que cette année j’irai remettre en jeu mon RP sur le semi des Boucles de la Seine le 17 mars. Le semi de Paris était donc l’occasion rêvée pour une dernière sortie longue avant ce test.

Ce que j’aime dans ce rôle de Pacer, c’est cette notion de partage. Malgré que ce sport soit individuel de par son engagement physique, il n’en reste pas moins un sport ou l’entraide, l’esprit d’équipe, doivent garder une place importante. On n’oublie trop souvent qu’il est important de s’entrainer en groupe, pour se pousser, se motiver et que ce schéma peut se répéter jusque dans une course individuelle.

La course :

Cette année le parcours est totalement différent de l’édition précédente, peut être suffisamment différent pour me faire regretter de ne pas en prendre le départ pour un RP.. Une chose est certaine, c’est que Delphine est motivée et que l’on a tout donné pour qu’elle atteigne son objectif.

0-11km

Que dire de ces 10 premiers kilomètres à part que Delphine a totalement compris comment gérer sa course ? Malgré quelques petites relances, elle suit mes conseils. Elle relâche bien descente, ne force pas trop dans les petits montées et sur le plat, elle envoie !! Elle semble tellement à son aise qu’elle se permet même de parler de temps à autre. Les 10 premiers kilomètres sont avalés en 48:04, tout proche de son RP.

10-21km

Malgré un vent de face très puissant qui se fait ressentir sur quelques portions, nous avons la chance de pouvoir garder notre rythme. L’objectif est simple, tenir jusqu’au 18e à ce rythme (environ 4’52/km) avant de tout lâcher sur la fin du parcours et profiter de l’euphorie que génère la présence du public pour accélérer.

Delphine connait un petit passage à vide entre le 14 et le 15eme mais qui sera vite oublié avec un petit gel pour se rebooster. On arrive enfin dans les 3 derniers kilomètres. C’est le moment où je décide de jouer à fond mon rôle et de donner un maximum de voix pour encourager notre championne. Cette portion est très à découvert et les rafales de vent freinent quelque peu notre progression. La ligne d’arrivée se rapproche et je vois au loin quelques concurrentes féminines, l’occasion est parfaite pour lancer à Delphine « Il y a 6 filles devant, je veux que tu les reprennes » ! Au final, elles passeront toutes à la trappe, et dans un dernier kilomètre de folie (4’36), on franchit ensemble la ligne d’arrivée !!

Résultat final : 1:42:30, un RP explosé de 14 minutes et la satisfaction d’un travail rondement mené.

Mon retour :

Des conditions météorologiques compliquées, entre les averses d’avant course et le vent violent mais un parcours bien différent que j’ai réellement apprécié.
Au delà d’une course très réussie d’un point de vue organisationnel, j’ai vraiment apprécié partager et encourager tout du long. Ce n’est pas un rôle dans lequel j’excelle mais je sais que d’avoir quelqu’un pour nous pousser à nous dépasser, qui nous soutient, ne peut être que bénéfique dans sa recherche de performance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *