Fanny

Fanny

La Nouvelle Zélande en van

Description

Nous nous sommes rencontrés en Australie dans les fermes. Nous étions au total un petit groupe de 5 français et 2 allemands avec qui nous avons pu avancer ensemble et parcourir un petit bout de chemin ensemble. Sans plus attendre, je vous laisse découvrir un petit peu de sa personnalité, puis son roadtrip.

PS : Fanny paraît calme sur la photo mais cette fille est une boule d’énergie ..

Qui es-tu et que représente le voyage pour toi ?

Alors, pour me décrire, j’ai 27 ans et j’ai toujours rêvé de voyager. C’était une envie qui me trottait dans la tête depuis bien longtemps, mais je n’étais pas encore prête. Je suis passé par un BTS NRC puis, rien à voir j’ai fais des études dans l’esthétique. De fil en aiguille j’ai eu mon premier CDI à Yves rocher où tout se passait vraiment à merveille. Collègues en or et tout et tout. Mais j’avais toujours ce bout de voyage en moi.
Alors j’ai fais une rupture de contrat à l’amiable et je suis parti en tant que fille au pair à Melbourne, au pays des kangourous. Puis ce sont succédés tous ces beaux voyages.
Me décrire( Je sais pas trop quoi dire ^^) j’ai 2 frères, des amies formidables, et je suis masseuse therapist.

Pourquoi ce trip ?

Eh bien nous avions 3 mois à faire avec ce beau van et nous voulions faire le plus de randonnées possible sur les 2 îles. Alors nous avons regardé la météo chaque jour pour savoir si les conditions seraient bonnes pour les ascensions. Au fur et à mesure de notre road trip, nous demandions aux personnes ce qui les avaient marqués dans la NZ, et on regardait si c’était sur notre chemin.

Meilleur(s) souvenir(s) ?

Le Taranaki et Ruapehu, nos plus hauts sommets et une ascension en pleine nuit sous les étoiles.

Prochain trip ?

L’Amérique du Sud mais pas pour tout de suite.

Mon trip en quelques moments clés :

Je vais commencer par le fameux mont Taranaki de 2518 mètres.
Donc c’est un volcan que l’on peut gravir quand la météo est clémente. Nous avons fait une première randonnée de 25 kms : le Poukai circuit 25 kms. Elle contourne le Mont Taranaki, on peut y voir le petit lac où se reflète le mont. Cette randonnée est tout bonnement incroyable. Beaucoup d’escaliers, beaucoup de points de vue pour prendre des photos. Des rivières qui traversent au beau milieu d’une étendu de prairie. Bref, on a complétement adoré, on a mis 7h et fait 27 kms, on a dû rallonger le parcours car le sentier était fermé. Le soir, nos petites jambes étaient bien fatiguées, mais le plus dur nous attendaient le lendemain avec l’ascension durant la nuit.

Nous nous sommes levés à 3h du matin pour pouvoir partir à 4h du matin, sachant que nous voulions être au sommet à 7h pour y voir le levé du soleil. Avec les courbatures de la veille, le début fut déjà difficile, il y a une pente assez raide dès le début (goudronnée qui plus est), on a mis 1h30 pour l’a monter. Nous étions éclairées par la pleine lune et nos lampes frontales. L’ambiance était magique. Ensuite nous arrivons à un lodge où à partir de ce moment là, nous montons quelques escaliers qui nous emmènent à la fameuse piste de gravier.
Pente raide, où se trouve des milliers de petits cailloux volcaniques, l’ascension à partir de ce point là est vraiment dur. Nous avançons d’un pas et nous reculons de 3. Le mental est un peu fatigué car ça n’en termine pas et l’impression de ne pas avancer en pleine nuit. On met 1h30 pour faire cette étape puis vient celle d’escalader. Des piquets sont mis au milieu de rochers, on tente de se repérer dans la nuit tant bien que mal et de gravir cette montagne de rochers. 1h de plus nous permettra d’atteindre le sommet.
Il est 7h05 et le soleil perce au loin, nous sommes si haut et nos muscles si fatigués de la veille et par cette montée. Il fait si froid, 6° mais alors la vue est incroyable. Il faut la faire par temps dégagé et il n’y avait pas l’ombre d’un nuage. La descente nous a pris 3h, casse gueule à certain endroit.

Notre seconde étape nous a emmené au mont Tongariro qui fait parti des plus belles randonnés de NZ! Alors bien plus touristique mais magnifique aussi. C’est 19,4 kms, assez facile, sur 3 ou 4 kms on peut y voir les fameux lacs verts et bleu. Juste superbe, bon ça « shlingue » un peu mais on n’est vraiment pas déçu et encore une fois le temps est de notre côté. En cette saison, il y a quelques touristes mais bien bien moins que durant la haute saison ! Ouf !

Mon avis, c’est que la randonnée est belle sans conteste, mais les derniers kilomètres sont pas dingues, sur une piste goudronnée, ça perd un peu de son charme.

Le lendemain, nous avons fait le Volcan Ruahpehu de 3000 mètres, il n’y a aucune signalisation, il n’y a pas de randonnée prédéfini. C’est un volcan non banalisé, donc c’est à ses risques et péril. On rencontre un français la veille qui veut monter également avec nous.
Alors là haut, on nous avait dit qu’il y avait un superbe lac. On monte, on suit les télé sièges, on va jusqu’au sommet assez rapidement en 2H45 et là … pas de lac, le cratère est enneigé et complétement glacé mais surtout c’est immense. On longe la crête de la montagne, bref on glisse, on tombe, c’est un peu dangereux et on s’en rend compte. Puis on tombe enfin dessus. Ce fameux lac qui n’est pas si extraordinaire que ça mais la vue l’est.

On a failli mourir en descendant et ça c’est bien vrai. J’ai cru qu’on allait y passer car on est passé par un autre chemin et c’était une descente de glace avec aucun point d’accroche pour les chaussures. Bref, je recommande mais à faire équipé si c’est enneigé.

Un petit passage par le lac Taupo, qui est superbe et il y a plein de points d’eau chaude où on peut s’y baigner.

Les huka falls sont à faire, de grosses cascades avec de l’eau turquoise.

Nous avons également fait East cape (l’endroit où l’on peut voir le soleil se lever en premier dans le monde) mais pour ça, il aurait fallu qu’il n’y est pas de nuages, dommage. On y a vu des chevaux sauvages, c’était magnifique.

Alors ensuite nous avons fait à Rotorua, avec les célèbres lacs oranges ou geyser (payant de 35 $) plutôt touristique mais vraiment intéressant et jolis. Beaucoup de chinois hein, comme partout. Le lieu est fort en odeur, la ville entière d’ailleurs. La visite pour ces geysers dure environ 2h à peu près, la ville n’est pas incroyable en soi mais c’est décidément à voir.

Ensuite, il y’a le mont Maunganui vraiment joli, par beau temps, 400 mètres de hauteur si je ne me trompe pas, on mets 45 minutes pour y monter. Et la vue est incroyable sur la ville, sur la baie. A faire et assez rapide. Plein de petits resto et shops sympa dans ce petit coin de ville.

Puis il faut monter sur Coromandel où il y a les cathédrale cave à faire, soit tôt le matin ou au coucher de soleil c’est parfait. On met. 1h pour y aller, c’est un beau chemin tout tracé pour y aller. Et il y a les hot water beach, où on peut creuser des trous dans le sable et où l’eau est super chaude. Y aller super tôt le matin sinon c’est chinois land party et il y a, à peu près 800 chinois qui débarquent sur la plage.

On remonte bien dans le Nord, on passe Auckland (qui n’est pas dingue selon mon avis) on monte jusqu’à Matauri bay, pour voir les mermaid pools. Des piscines naturelles que l’ont peut voir sur le bord de mer. La couleur de l’eau est juste incroyable et la marche est topissime !!! On a complètement adoré. A faire et refaire.

Sur le bord de la côte Est dans le Northland, les plages sont vraiment magnifiques, eau turquoise, plein d’endroits pour dormir gratuitement quand on a un van self contained.

Puis on est aller dans la pointe de l’île du Nord, au cape Reinga où il y a des dunes de sable à perte de vue. On a fait une rando de 19 kms sur le bord de plage jusqu’à un phare et c’était « ouffissssimme », on a littéralement craqué pour cette pointe au nord.

Enfin, si je ne peux finir qu’avec cela tant il y a des choses à voir : nous avons vu à Waipoua forest le plus vieil arbre de NZ âge de 2000 ans, gigantesque dans une petite forêt vraiment sympathique où il y a de superbes randonnées à faire.