Après avoir découvert le profil voyageur de Fanny, le profil Trailer de Corentin, parlons aujourd’hui des 2 entrepreneurs, passionnés de Triathlon, Jérémy et Julien. Pour faire simple, on se connait aujourd’hui digitalement, je suis leurs aventures depuis quelques temps, notamment sur Instagram et leur projet mérite que l’on s’y attarde.

  • Julien, Jérémy, pouvez-vous vous décrire, vous présenter en quelques mots et me parler de votre relation ? Etant moi-même triplés je suis curieux d’en connaitre davantage sur vous ! 

Hello Mathieu,
Nous sommes deux frères jumeaux originaires de la région Rhône-Alpes et ça fait maintenant 7 ans que nous sommes installés à Paris pour le boulot. On a toujours baigné dans l’univers sportif depuis tout petit et on a même fait des études dans ce milieu (master en marketing et événementiel sportif). Indépendant l’un de l’autre, on aime bien partager notre passion du sport ensemble et se lancer chaque année des défis.

  • Vous pratiquez le Triathlon depuis combien de temps ? D’où vous est venue cette passion pour ce sport ? Pratiquez-vous d’autres sports à côté ?

Au départ, on a commencé par la gym puis le ski quand on avait 5-6 ans. Ensuite, on a fait pas mal de sport collectifs et au fur et à mesure on s’est tourné vers la course à pied car notre père courait pas mal. On a dû commencer à courir en 2006 de mémoire pour l’accompagner sur ses sorties. Au départ, on courait sans objectif particulier, juste pour le plaisir et entretenir notre cardio et puis on s’est pris au jeu. On a fait notre premier 10 km chronométré en 2012 (le 10km l’équipe à l’époque) et puis on a fait beaucoup de courses sur toutes les distances ensuite (semi et marathon). Au bout d’un moment, on s’est lassé de ne faire que de la course à pied et vu qu’on aime beaucoup le vélo on s’est dit pourquoi pas tenter le triple effort. 

Le début était assez folklorique car, à la base, nous sommes de très mauvais nageurs. Mais on voyait ça comme un défi personnel pour s’améliorer. On a fait notre premier S en 2015 à Chantilly avec un constat simple : il fallait qu’on s’améliore en natation.

On a pris quelques cours “technique” et on a enchaîné les années suivantes sur des formats plus long (M, Ironman 70.3 et maintenant full IRONMAN) en prenant de plus en plus de plaisir.

La passion est venue à force de pratique et on trouve que l’univers du triathlon est à part au niveau de l’ambiance et de l’entraide. L’état d’esprit nous correspond bien.
Pour la pratique d’autres sport à côté, on continue chaque hiver de skier car c’est notre grande passion mais sinon c’est compliqué pour caler d’autres sports avec notre rythme d’entraînement.

  • Comment vous entraînez-vous à cette pratique qui nécessite beaucoup d’engagement personnel ? 

Vu que cette année nous préparons notre premier full IRONMAN (Zurich le 21 juillet), nos semaines sont rythmées par la prépa. Pour cette compétition, c’est la première fois que nous nous faisons accompagner d’un coach. Il nous envoi chaque semaine notre planning en intercalant les séances suivant nos contraintes personnelles et professionnelles. Au total, on s’entraîne en moyenne entre 10h et 14h par semaine ce qui représente 9 à 10 séances.
Bien souvent c’est un entraînement tôt le matin avant le boulot et un le soir à la fin de la journée.
On se laisse tout le temps au moins un jour de repos pour récupérer.
Ce n’est pas facile au début, mais une fois qu’on a pris le rythme, ça devient une habitude.
Sur le côté nutrition, on se restreint pas trop, au fait juste un peu plus attention à l’approche des compétitions mais on fait aussi du sport pour pouvoir se faire plaisir niveau bouffe. C’est important de trouver un équilibre car sinon c’est beaucoup trop de contraintes.

  • Vous avez récemment lancé votre marque « JUJE » qui propose des combinaisons Tri Fonctions pour Homme et Femme. Pouvez-vous nous en dire davantage sur l’origine de ce projet ? 

On a toujours été attiré par l’entrepreneuriat et c’est un projet qui nous trottait dans la tête depuis un petit moment. L’idée nous est venue quand on recherchait des trifonction pour nos triathlons. Impossible de trouver quelque chose qui nous plaisait vraiment, soit trop technique, soit le style ne nous plaisait pas, soit la qualité n’était pas au rendez-vous… On a partagé cette réflexion avec des filles triathlètes qui nous disaient qu’elles en avaient marre du rose, du violet et qu’elles se sentaient un peu exclues dans le choix textile. On a donc décidé de créer tout simplement notre marque.
Pour le nom, JUJE vient de la contraction de nos deux prénoms (Julien et Jérémy).


Pour résumer, JUJE ne veut pas être une marque de triathlon comme une autre. Notre priorité est avant tout de représenter les valeurs qui nous animent à travers nos créations et nos actions. Ici, nous ne démarquons pas la triathlète de son homologue, nous avançons ensemble. Le sport a cette volonté de nous dépasser physiquement et mentalement et de nous mettre tous sur un pied d’égalité le temps d’un instant. L’idée est donc de proposer des trifonction made in Europe performantes, confortables tout en prenant en compte le côté style et moderne.

Notre best-seller est la trifonction manches WA1 homme et la manches WA2 femme. Nous avons aussi une gamme sans manches avec nos modèles TR1 et TR2 pour les filles.

  • Comment sont fabriqués ces produits ? D’origine française ? On veut tout savoir !! 

Nos produits sont de production européenne, plus précisément en Belgique. C’était très important pour nous de trouver une usine qui répondent à nos besoins tout en conservant une qualité supérieure. Je pense qu’on a trouvé le compromis idéal entre le style, la qualité et la performance.

  • Quel est l’objectif à court terme avec « JUJE » ? 

L’objectif à court terme est de se faire connaître au plus grand nombre. Nous avons eu beaucoup de retours positifs sur la démarche. Le design plait et la qualité à l’utilisation ravit les triathlètes. On ne pouvait pas rêver meilleur départ. On remercie d’ailleurs l’ensemble des personnes qui ont rejoint la famille JUJE et nous ont fait confiance directement. 

Dans le futur, on aimerait bien agrandir la gamme, impliquer notre communauté pour les choix stratégiques de notre entreprise et recruter des salariés. 

Et pourquoi pas, dans quelques années, devenir le sponsor officiel du circuit IRONMAN ou même d’une équipe cycliste professionnelle 🙂

  • Dernière question, comment communiquez-vous aujourd’hui sur vos produits ? Avez-vous un budget alloué à la communication ? 

Au départ on communique surtout via les réseaux sociaux et à travers notre propre réseau. La communication est surtout digitale mais les trifonction sont déjà présentes dans une boutique parisienne et on espère agrandir très vite notre réseau de boutiques partenaires. Comme tu t’en doutes, nous n’avons pas un gros budget pour la communication donc pour l’instant c’est un peu artisanal. Mais on aime bien ce côté “débrouillard”, il faut passer par là au début 🙂 !