Le contexte :

Le trail de la Roche d’Oëtre c’est 30km pour 1000m de D+ à travers les dénivelés de la Suisse Normande. C’est mon deuxième test sur 30km après ma course du côté d’Hermanville et surtout je commence à apprécier le dénivelé et les particularités physiques qu’offrent ce type de compétition.

Ma routine est la même, je me lève 3 bonnes heures avant le début de l’épreuve, je mange un bon plat de pâtes, car aussi surprenant que cela puisse paraître pour certains, ce plat passe toujours aussi bien avant une course. Le départ est à 9h30, je me place aux premiers plans sur la ligne de départ. Quelques gels en poche, de l’eau et c’est parti !

 

La course

1-10km :

Autant mon premier Trail ne m’avait pas dégouté pour le peu de dénivelé au programme (650) autant les 10 premiers kilomètres de celui-ci ont été un véritable calvaire. Vous n’avez quasiment jamais les pieds au plat sur cette première portion de course et vos chevilles ont intérêt à être préparées. Le dénivelé durant cette première partie de course est particulièrement intense et je dois vous avouer que j’ai longtemps songer à abandonner tellement mes cuisses, mollets et chevilles n’étaient pas prêts.

10-20km :

Peu à peu mon corps retrouve ses sensations et je reprends goût à cette course. Le parcours est vraiment plaisant, les petites bosses s’enchainent et SURTOUT les pieds sont à plat en montée ! Je maintiens mon rythme et passe ces 20 premiers kilomètres en un tout petit plus de 2 heures.

20-30km :

La dernière partie de la course se déroule à merveille, les jambes répondent présentes. Je reste dans l’optique de finir en moins de 3 heures mais c’était sans compter sur ma maladresse. Une première chute sur une pierre me vaut une grosse frayeur, la seconde sur une racine alors que je suis pourtant sur un faux plat montant m’arrête quelques longues minutes. Il ne reste que 3 petits kilomètres dont une grosse côte où les marches toutes plus longues et hautes que les autres se succèdent. Cette fin de course est compliquée mais je tiens le coup pour finalement franchir la ligne en un petit peu plus de 3h15.

 

Temps final 3’18’’04 / 82/243 finishers

Mon retour :

Je vous conseille ce Trail si vous êtes amoureux de beaux paysages et de course à pied. Forcément si vous lisez ce blog c’est que vous l’êtes un minimum mais ce Trail est vraiment plaisant et un petit technique. Ces 30km ont été un véritable premier test en terme de dénivelé pour moi et m’ont permis de tester mon mental. L’organisation est vraiment bonne tout comme le balisage. Puis comme j’ai passé une bonne partie de ma vie en Normandie, je ne peux que vous conseiller de venir vous frotter à la Suisse Normande !

 

Le site officiel de la course : ici

Pour plus d’infos sur le parcours : ici

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *