Alors non, je vous arrête tout de suite, je n’évoque pas avec ce titre le fameux poème d’Alfred de Musset, bien que je me sois inspiré quelque peu de son titre pour mon article. Ici je vais en effet vous parler de la Pologne, ce pays malheureusement connu à cause d’un passé douloureux regorge de merveilles architecturales.
Cette année j’ai eu l’occasion de voyager et ce malgré le contexte que l’on connaît. La Pologne était donc mon dernier pays de 2020 mais aussi mon premier de 2021. Pendant ces quelques 10 jours j’ai pu profiter du charme de Varsovie mais également de la douceur de Cracovie. 

Que faire à Varsovie ?
Varsovie, la capitale polonaise est la plus grande ville du pays. En grande partie détruite après la WWII cette ville a été reconstruite à la quasi identique. Je ne peux que vous conseiller de prendre un logement proche du musée de la science, ce qui vous permettra d’être à proximité de tous les commerces et de la vieille ville.

Durant ce séjour j’ai organisé mes journées globalement toute de la manière et ce à cause du fait que le soleil se couche très tôt (15h30) et que le froid reste présent (en moyenne -2° ressenti). Au programme donc : un run le matin pour découvrir la ville et une sortie en marchant l’après midi pour profiter des monuments.

De nombreux lieux sont à ne surtout pas manquer, en voici quelques-uns :

Le palais royal de Varsovie / Le vieux quartier de Varsovie / La place Rynek / La Barbacane / Le palais de la culture et de la science / La Cathédrale Saint-Jean / L’ancien Ghetto Juif

Et Cracovie alors ?
Après 5 jours à Varsovie où je n’ai malheureusement pas pu visiter les musées (fermés à cause du COVID), je m’en suis allé direction Cracovie, la seconde ville du pays, située au sud. Après quelques heures de train, j’ai posé mes valises au niveau de la place…

Cette ville est attachante par son petit centre ville et un coeur de la ville ultra accessible. Voici les quelques lieux que j’ai pu fouler durant mon séjour.

La Place Rynek Glowny / Le château de Wawel / Le quartier juif de Kazimierz  / Les quais de la Vistule / La cathédrale de Wawel / Monticule de Kościuszko

D’un point de vue RUN ces 2 villes sont très agréables car tout est plat et facile d’accès. En témoigne ma sortie longue du 31 décembre….


Et la nourriture dans tout ça ?

On a parlé de visite, de course à pied mais alors niveau alimentation c’est comment ?
Ecoutez, j’ai eu la chance de pouvoir prendre à manger à emporter dans les restaurants et je ne peux que vous conseiller la nourriture locale.

Les Pierogis – ravioles (à la viande ou à la pomme de terre/fromage)

Niveau dessert, j’ai pu tester Les Piernikis – gâteaux aux épices ou encore Les Kurtoskalacs – dessert d’origine hongroise très présent en Pologne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *